Vivre dans un habitat sain et écologique !

habitat sain et écologique

À une époque où a sauvegarde de l’environnement est devenue une lutte quotidienne à travers le monde, chacun essaie de contribuer selon ses possibilités. Certains ont choisi de manifester contre le réchauffement climatique. D’autres ont décidé de s’engager de manière personnelle et permanente, en construisant par exemple un habitat sain et écologique. Cette idée fait suite à la philosophie de vie qu’est la permaculture. On y retrouve l’idée de stabilité ainsi que celle de transformation pour éviter le moindre gâchis.

L’emplacement

Pour construire ce genre d’habitat, il faut d’abord choisir le meilleur emplacement pour la future demeure. En effet, par exemple si elle est destinée à être établie dans la nature, il faudra veiller à ce qu’il y ait le minimum de dégâts pour cette dernière. Notamment il faut éviter d’abattre le moins d’arbres possible ; faire en sorte de ne pas trop se trouver à proximité d’un cours d’eau naturel pour éviter de le polluer avec l’évacuation de l’eau des sanitaires ; il ne faut également pas se trouver trop près de l’habitat de certains animaux qui risqueraient de prendre la fuite en ayant peur de vivre près de l’Homme.

L’ossature

Ensuite, outre ce qui a été dit précédemment, peu importe l’endroit où l’habitat sera construit, il faudra prendre soin de choisir des matériaux naturels. Ceux-ci vont non seulement être plus durables, mais plus respectueux de l’environnement. Il appartiendra à chacun de choisir cette matière première en fonction de ses goûts et du résultat escompté. À titre d’exemple, certains choisissent le bois comme matière principale et construisent une maison au design magnifique. Tout y est calculé au centimètre près pour optimiser l’entrée de la lumière et économiser ainsi en matière d’électricité et de chauffage. Vous aurez assez chaud en hiver et très chaud en été, à moins que votre sol intérieur soit en béton ou en carreaux. D’ailleurs les fenêtres sont pour la plupart des fenêtres déjà utilisées qu’il suffit de poncer et de repeindre (ou pas).

Les plus courageux ont également choisi de construire leur maison avec de la terre crue. Notez que la terre utilisable à la construction ne se trouve qu’une quarantaine de centimètres sous le sol. Par ailleurs, le design laisse à désirer, à moins que vous ne regardiez que le côté écologique de l’habitat. Certains ont cependant tenté de rehausser la décoration en insérant un mur de briques en verre. Mais pas n’importe quelles briques parce qu’il s’agit en fait de bouteilles en verre coupées en deux et réassemblées entre elles. L’avantage est que ce genre de maison est plutôt solide. En effet c’est cette même terre qui est utilisée pour fabriquer des briques, la matière première est donc la même. Le désavantage de ce genre d’habitat est son système d’aération. Il faut renouveler l’air en permanence au risque de causer des pathologies à ses habitants.

Les accessoires

Pour ce qui est de l’intérieur de la maison et ses accessoires, le recyclage est toujours de mise. Par exemple, il y a aujourd’hui des meubles fabriqués avec des palettes en bois, repeintes et décorées de façon originale. On peut également observer de nouvelles technologies écologiques telles que les panneaux solaires, ou encore mieux les chauffe-eau composteur. Ces derniers consistent en une transformation du compost en énergie par l’appareil, qui va chauffer l’eau sans intervention de gaz ou d’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *