Permaculture : l’assurance d’une récolte bio

récolte bio

Les nécessités d’ordre alimentaire à travers le monde ainsi que la recherche de profits ont favorisé l’utilisation de produits chimiques dans l’agriculture. Il y a également eu un essor du recours aux OGM ou Organismes génétiquement modifiés. Ces derniers sont en effet très prisés parce qu’ils permettent d’augmenter la production, et par conséquent la valeur nutritive des aliments. Des études ont cependant montré qu’il y aurait un risque conséquent sur la santé des consommateurs des produits issus de cette agriculture industrielle. Pourquoi risquer sa santé à ce point ? Pourquoi ne pas opter pour une agriculture plus durable et saine dite permaculture. Grâce à cette dernière, vous êtes surs d’avoir des produits bio au moment de la récolte.

Il faut savoir que généralement la permaculture se pratique à petite échelle, bien que la pratiquer à grande échelle en vue d’une commercialisation soit plus difficile. C’est-à-dire que vous allez vous-même aménager votre potager ou serre, afin d’en consommer les produits qui seront obtenus. Il faut cependant prendre en compte certains principes inhérents à la permaculture. Vous devrez faire en sorte que tous les éléments – végétaux et animaux – puissent être utiles les uns aux autres et imitent l’écosystème naturel par leur autosuffisance. Vous n’aurez alors pas à vous occuper à plein temps de votre jardin, il suffira de l’arroser lorsque çà s’avèrera nécessaire.

Votre récolte sera alors bio puisqu’aucun produit chimique ne vient entrer en compte dans le processus. Avez-vous remarqué que les produits certifiés du label bio sont vendus plus cher ? La raison en est la meilleure qualité de leur production. C’est même en ce sens par exemple que la législation française dispose du n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous. Le souci de fournir une alimentation bio à la société est devenu un sujet tellement important que même le Parlement a jugé de l’opportunité de légiférer à ce propos.

Mais à la différence de la permaculture, l’agriculture bio nécessite beaucoup de soins et de main-d’œuvre. En essayant la permaculture, vous serez exonérés de l’achat de ces produits, vous n’aurez qu’à vous servir dans vos cultures. Pour vous motiver, on peut vous citer l’exemple en Normandie d’une personne qui affirme pouvoir produire près de 300kg de légumes bio tous les ans, grâce à son petit jardin en permaculture. Elle est autonome en ce qui concerne les légumes et projette même de se mettre aux fruits. Sans pour autant être obligé d’atteindre ce quota, il sera toujours intéressant pour vous de pouvoir consommer des produits sains et de meilleure qualité. Exit les craintes sur les idées selon lesquelles tout ce qui est OGM et autres est cancérigène. Bien entendu les études sont encore en cours et à vérifier, mais il est toujours mieux de pouvoir manger l’esprit tranquille.

Et pourquoi pas, en profiter pour voir si vous n’avez pas la main verte et serez en mesure de faire fructifier plus que ces 300kg de légumes par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *